RACINES DE LA DANSE DANS LA BIBLE PDF

1ère partie

Faire une recherche biblique sur les racines du mot « danser » est très intéressant ; on trouve des détails scripturaires dans la BIBLE PDF qui spécifient la manière dont était vécue la danse dans le contexte de l’époque et aussi comment, de quelle manière, le célèbre roi David avait dansé devant l’Éternel : d’une façon très peu conventionnelle, il faut le dire ! Ainsi, dans la Bible, on découvre deux aspects : les danses préparées, qui faisaient souvent partie de la tradition, et la louange spontanée vers l’Éternel telle que David et d’autres l’ont vécu.

On se rend compte aussi que la danse fait partie intégrante de la Bible PDF :

a) Elle fait partie de la culture hébraïque, tout comme chaque peuple a, à l’origine, sa propre expression      corporelle et donc sa propre identité. Elle se fait alors en cercles, en figures et lignes …
b) Elle fait partie de l’expression naturelle et épanouie de l’être vivant dans une relation intense avec son      Créateur… Dans ce sens, la Bible fait même danser la nature et les animaux !

Au premier abord, certains pourraient dire que le Nouveau Testament est pratiquement exempt de toute notion explicite de danse … Mais, si les noces de Cana ont eu lieu (premier miracle de Jésus), on devait y danser, comme dans toutes réjouissances ! Jésus restait-il dans son coin ou prenait-il part à la fête … ? Danser pour exprimer la joie est synonyme de respirer pour le peuple juif dont est issu Jésus : c’est inné. Si vous avez des doutes, allez encore aujourd’hui en Israël ! Danser est une façon de vivre et d’aborder la vie, seul ou en communauté.

La Bible nous enseigne ainsi pleinement sur la danse, ses bienfaits, ses pourquoi et comment. On y considère autant de danses chorégraphiques que de danses spontanées. Les deux ont leurs places complémentaires devant Dieu, à partir du moment où le cœur et la motivation sont justes. Nous verrons ainsi que Dieu nous met également en garde contre les possibles déviations. La Bible, mode d’emploi pour les chercheurs de Vie, nous parle d’une manière parfaite sur la danse !


I – La danse préparée, chorégraphiée de la Bible pdf

MACHOWLAH (MEK-O-LAW’)

       Danse, danser, en dansant ; danse (comme une danse en deux rangs), danser ; danse de groupe, ronde éventuel. selon d’autres : comme un chœur de musique dans un camp
Avec la notion d’art, de création chorégraphique. Certainement des pas et gestes effectués par un ou des solistes repris en chœur par le reste des danseurs…

Juges 11:34 – Jephthé retourna dans sa maison à Mitspa. Et voici, sa fille sortit au-devant de lui avec des                              tambourins et des danses.

1 Samuel 21:11 – Les serviteurs d’Akisch lui dirent : N’est-ce pas là David, roi du pays? N’est-ce pas  celui pour                                   qui l’on chantait en dansant : Saül a frappé ses mille, et David ses dix mille ?

1 Samuel 29:5 – N’est-ce pas ce David pour qui l’on chantait en dansant : Saül a frappé ses mille, et  David ses                                dix mille?

Cantique 6:13 (7-1) – Reviens, reviens, Sulamithe ! Reviens, reviens, afin que nous te regardions. Qu’avez                                            vous à regarder la Sulamithe comme une danse de deux chœurs?

Exode 15:20 – Marie, la prophétesse, sœur d’Aaron, prit à sa main un tambourin, et toutes les femmes vinrent                              après elle, avec des tambourins et en dansant.

1 Samuel 18:6 – Comme ils revenaient, lors du retour de David après qu’il eut tué le Philistin, les femmes                                   sortirent de toutes les villes d’Israël au-devant du roi Saül, en chantant et en dansant, au son                                   des tambourins et des triangles, et en poussant des cris de joie.

Jérémie 31 :4 – Je te rétablirai encore, et tu seras rétablie, Vierge d’Israël! Tu auras encore tes tambourins pour                              parure, Et tu sortiras au milieu des danses joyeuses.

!!! La Bible nous donne néanmoins un exemple de perversion de la danse avec ce verbe précis : La danse détournée vers l’idolâtrie dans Exode 32 .

Exode 32:19 – Et, comme il approchait du camp, il vit le veau d’or et les danses. La colère de Moïse                                        s’enflamma ; il jeta de ses mains les tables, et les brisa au pied de la montagne.


CHOROS (KHOR-OS’)

Danses : un groupe (de danseurs et chanteurs), une danse circulaire, des danses.
La danse en Judée n’était pas mixte. Elle était généralement accomplie par des danseurs professionnels.

Luc 15:25 – Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu’il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses.

C’est une merveilleuse image du Père qui accueille son fils prodigue à la maison en lui préparant une fête et des danses chorégraphiées en son honneur… Connaissant le merveilleux parallèle que nous pouvons faire avec nos vies et la façon dont Dieu nous aime, nous pouvons dire que probablement il nous accueillera au ciel de cette façon ! …Et que le ciel se réjouit ainsi chaque fois qu’une personne repentante revient auprès de son Créateur et Père.

!!! Il est intéressant de noter le regard sec et amer du fils ainé qui regarde son manque de profit, et qui, hautain, ne se réjouit pas et n’accueille pas son frère: attention ! Il y a des regards sans amour et mauvais à éliminer de nos vies et de nos églises.

CHAGAG (KHAW-GAG’)
!!! Notion péjorative de danse de débauche des ennemis d’Israël : Fête, célébrer, célébrer la fête, danser, vertige, tourner en cercle, danser, chanceler.

1 Samuel 30:16 – Il lui servit ainsi de guide. Et voici, les Amalécites étaient répandus sur toute la contrée,                                     mangeant, buvant et dansant, à cause du grand butin qu’ils avaient enlevé du pays des                                     Philistins et du pays de Juda.

!!! La danse détournée : manipulation, moyen de séduction
ORCHEOMAI (OR-KHEH’-OM-AHEE)
Vient de « orchos » (un rang ou cercle) Danser

Il n’était pas coutumier pour des demoiselles de haut rang de danser au-delà de la limite du harem. La danse orientale, dans ce cadre spécifique, a un caractère libertin. Mais la méchante mère poussait sa propre fille à se dégrader elle-même dans le but de séduire, de manipuler et d’accomplir son projet de meurtre.

Matthieu 14:6 – Or, lorsqu’on célébra l’anniversaire de la naissance d’Hérode, la fille d’Hérodias dans au                                  milieu des convives, et plut à Hérode.

Marc 6:22 – La fille d’Hérodias entra dans la salle ; elle dansa, et plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à                         la jeune fille : Demande-moi ce que tu voudras, et je te le donnerai.

Fin de Danse au cœur

Danse au Coeur

Danse au Coeur

Danse au cœur, centre national des cultures et des ressources chorégraphiques pour l’enfance et l’adolescence, a disparu en fin d’année 2011, ses financements publics n’étant pas reconduits. L’association était un précurseur en matière d’éducation artistique à l’école et était pôle national de ressources artistiques et culturelles pour la danse. Une première alerte avait eu lieu en septembre 2010, lorsque la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) et la Région Centre avaient annoncé ne pas renouveler leurs crédits. Mais une solution pointait lors de l’assemblée générale du 13 octobre 2010 car les tutelles régionale et départementale avaient exprimé leur soutien tandis que la DRAC et l’administration centrale du ministère de la Culture laissaient entendre qu’une solution pourrait être trouvée. Mais à la fin de l’année, la trésorerie de l’association s’est brutalement aggravée suite à des litiges prud’homaux, jusqu’au prononcé de la liquidation judiciaire le 19 mai 2011. Les missions du pôle ressource pour l’enfance et l’adolescence devraient être déléguées au Centre national de la danse (CND), et les missions locales réparties entre diverses institutions (conservatoires, scène nationale et centre chorégraphique d’Orléans, etc). Le théâtre de Chartres, pourtant conventionné pour la danse, n’a pas été sollicité pour reprendre les missions de Danse au cœur. La Ville de Chartres ne montre plus l’intention de faire de la danse un axe de sa politique culturelle.

Philippe Verrièle

(En partenariat avec La Lettre du Spectacle)